void.gif

Arborescence dans le R.N.F.O.

Critères morphologiques principaux à examiner

  • forme et longueur des feuilles
  • pilosité à la face inférieure des feuilles
  • taches sur les tiges

Commentaires

Les 3 grandes renouées asiatiques présentes dans l'Ouest de la France (Reynoutria japonica Houtt., R. x bohemica Chrtek & Chrtkováet et R. sachalinensis (F.Schmidt) Nakai) n’ont pas toujours été distinguées et des erreurs de détermination ont certainement été commises. Il semble notamment que beaucoup de signalements de R. sachalinensis (F.Schmidt) Nakai correspondent en fait à l’hybride R. x bohemica ; à l’opposé certaines plantes nommées R. japonica pourraient correspondre à des formes hybrides peu vigoureuses).

Pourtant, il existe des critères simples permettant de les différencier, y compris en dehors de la période de floraison qui est tardive. Il apparaît important de pouvoir distinguer ces trois taxons pour établir leur statut respectif d’invasivité. En effet, ce groupe présente un caractère envahissant avéré en Bretagne, Normandie (Basse-Normandie) et Pays de la Loire, mais il semble bien que les trois plantes ne montrent pas la même capacité à envahir les milieux naturels et semi-naturels. L’hybride R. x bohemica, seul fertile en France, et présentant de très fortes capacités de régénération et de multiplication végétative, est probablement le taxon le plus susceptible d’envahir les milieux naturels et de s’y disperser.

Documents de référence