Trois types d'observations phytosociologiques ont servi à l’élaboration du catalogue des alliances et à la réalisation des cartes de répartition présentées dans les fiches descriptives.

Il s’agit ainsi de données issues :

  • du dépouillement de la littérature phytosociologique,
  • de cartographies de groupements végétaux,
  • de relevés phytosociologiques de terrain.

Soit un total de 110496 données recueillies pour l'ensemble des bassins versants.

Exploitation des données bibliographiques

L’étude de préfiguration (Guitton et al., 2014) a permis de recenser 436 références bibliographiques. Des références comprises dans deux territoires tests, contenant des relevés phytosociologiques interprétés et localisés, ont été sélectionnés. Des priorités ont ensuite été établies pour hiérarchiser l’ordre de dépouillement en fonction de l’intérêt apporté par la référence au regard des objectifs. Au total, 14 références bibliographiques ont été dépouillées, dont les relevés phytosociologiques sont intégrés dans Turboveg, base de données du Conservatoire. Les données ont été le plus souvent rattachées à la commune, faute de pointages précis des relevés.

Liste des références bibliographiques dépouillées :

Exploitation des données cartographiques et de terrain

Depuis 2013, le Conservatoire intègre des cartographies de groupements végétaux réalisées dans les Pays de la Loire dans la BIG Habitats. Ce travail s’est poursuivi en 2014 et en 2015, notamment en Sarthe, afin d’intégrer des cartographies dans les deux territoires tests (bassins versants de l’estuaire de la Loire et bassin du Loir), permettant ainsi de contribuer à l’élaboration du catalogue et de la cartographie des alliances. Seules les données phytosociologiques ont pu être exploitées dans le cadre de cette étude : soit un total de 94464 données.

Les relevés phytosociologiques issus d’inventaires de terrain et rattachés à des alliances de zones humides et aquatiques, ont été exploités pour élaborer le catalogue et les cartes de répartition.

Liste des cartographies intégrées à la BIG Habitat ayant servi à l’élaboration des cartes et du catalogue :


Répartition de l ’ensemble des 110496 données au sein des bassins versants de SAGE :

Seul le bassin versant de SAGE du Couesnon ne dispose d’aucune donnée phytosociologique d’alliance de zone humide ou aquatique. Il s’agit cependant d’un territoire de seulement 7km² en Pays de la Loire, ce qui explique cette absence de donnée. A l’opposé, le bassin versant de SAGE marais Breton et Baie de Bourgneuf abrite à lui seul plus de 55% des données phytosociologiques. Ceci s’explique par la cartographie fine de près de 27000ha de marais subhalophile qui y a été réalisée. En revanche le nombre d’alliances recensées n’est pas proportionnel au nombre de données, le marais cartographié étant ‘’peu’’ diversifié.

D’une manière générale, les territoires les mieux connus sur le plan des habitats sont les territoires disposant à la fois de cartographies exhaustives (même sur de petites surfaces) sur des écosystèmes diversifiés et de données de terrain en nombre important. C’est le cas du bassin versant de SAGE de l’estuaire de la Loire, dont l’état des connaissances peut être jugé satisfaisant. Les bassins versants de SAGE de la Vilaine, Vie et Jaunay, marais Breton et Baie de Bourgneuf ainsi que Loir présentent un état des connaissances qui peut être jugé moyen. Les autres bassins versants de SAGE disposent d’une connaisance très lacunaire (état des connaissances jugé mauvais).