void.gif

Arborescence dans le R.N.F.O.

Critères morphologiques principaux à examiner

  • taille, forme et couleur du pollen
  • forme du fruit
  • taille des anthères
  • proportion des fleurs femelles et mâles sur les tiges principales et secondaires

Commentaires

Il s’agit de plantes aquatiques de détermination parfois délicates du fait de l’existence de formes aquatiques et terrestres qui peuvent être très différentes par le port, la taille et la forme des feuilles. Alors que Callitriche obtusangula apparait bien répartie sur le territoire d’intervention du Conservatoire botanique, Callitriche cophocarpa, qui a une répartition nord, centre et est-européenne, est visiblement exceptionnelle en France (très rare dans le Jura d’après Tison et de Foucault (coord.), 2014). Pourtant, quelques signalements relativement anciens ont été rapportés. A l’inverse, un taxon très proche, C. lenisulca, est connu sur la façade atlantique non loin des Pays de la Loire. Cette espèce serait à rechercher.

L’identité des plantes présentes serait donc à préciser.

Documents de référence 

  • TISON J.-M. (coord.), FOUCAULT B. (de) (coord.), 2014 - Flora Gallica. Flore de France. Mèze : Biotope éditions, XX-1195 p.
  • LANSDOWN R.V., 2008 - Water starworts of Europe. BSBI Handbook : 11. Botanical Society of the British Isles, London, 184 p.
  • Présentation "Groupe de Callistriche obtusangula" lors de la réunion annuelle des correspondants.es des Pays de la Loire le 15/02/2014.