void.gif

Les conservatoires botaniques nationaux sont aujourd'hui des outils majeurs de la mise en œuvre de la politique de l'État et des collectivités territoriales dans le cadre des conventions internationales, des directives européennes, de la législation nationale, pour la connaissance et la préservation des plantes sauvages et des milieux naturels.

Le réseau est coordonnées techniquement par l'Agence française pour la biodiversité. Il emploie plus de 300 personnes et regroupe 11 structures agréées par le ministère chargé de l'Environnement : dix en métropole et une pour La Réunion, Mayotte et les îles Eparses. Deux conservatoires préparent actuellement un dossier de demande d'agrément aux Antilles et deux projets sont en développement, l'un en Guyane et l'autre en vue d'une couverture géographique complète dans le Nord-Est de la France.

En savoir plus

Brochure "Portrait des Conservatoires botaniques nationaux"