Un été au Jardin du Conservatoire botanique
Evadez-vous dans les serres tropicales, ressourcez-vous dans le jardin, découvrez un projet artistique original
Enquête participative
A la recherche de l'Ophrys abeille en Normandie
Sorties botaniques
Le programme 2020 des sorties botaniques pour le réseau des botanistes correspondants est perturbé

actualités

Nouvelle balade numérique dans le Maine-et-Loire
01 Juil 2020

Le Conservatoire botanique national de Brest et ses partenaires lancent à l'été 2020 une balade connectée qui permet de s’évader, tel un botaniste en herbe, dans le monde merveilleux des plantes sauvages. Ils ont choisi comme terrain de jeu la Roche de Mûrs, un Es [ ... ]

Que se passe-t-il cet été au Jardin du Conservatoi...
30 Jui 2020

Cet été, embarquez sous les tropiques à Brest ! Dans le fond du vallon du Stang-Alar, à l'abri de l'agitation de la ville, le Conservatoire rouvre ses serres tropicales le 1er juillet. Elles sont une invitation au voyage parmi les plantes les plus rares et les plus me [ ... ]

L’étude des dynamiques des végétations, par le biais de la phytosociologie paysagère, permet de mieux comprendre l’organisation des végétations au sein des paysages, dans l’espace et dans le temps. Elle est ainsi très utile pour objectiver, hiérarchiser et évaluer l'efficacité des choix de gestion dans les espaces naturels. Ce type d'étude intéresse de plus en plus les partenaires du Conservatoire à l'image du Département d'Ille-et-Vilaine qui a sollicité l'établissement en 2018 pour travailler sur le marais de Gannedel.

Contexte

Carte des Espaces naturels sensibles d'Ille-et-VilaineDepuis les années 1970, l’étude des dynamiques des végétations, par le biais de la phytosociologie paysagère, a suscité un intérêt croissant en France et en Europe. Mais, si les études relatives au paysage végétal se sont multipliées en Europe depuis la fin du 20e siècle, de tels travaux restent peu nombreux sur le territoire français.

Le programme national CarHAB de cartographie des habitats terrestres, lancé par le ministère en charge de l’Écologie depuis 2011, a permis de mener plusieurs travaux expérimentaux et ainsi d’améliorer les connaissances sur la répartition et les trajectoires dynamiques des végétations. En parallèle, en Bretagne, une attente forte des acteurs du territoire est remontée au Conservatoire concernant l’étude des potentialités d’évolution des végétations à court et moyen termes. Entre 2013 et 2017, un Contrat Nature de la Région Bretagne a ainsi permis de proposer et de tester des méthodes d’inventaire et de cartographie des végétations intégrant une approche dynamique de la végétation.

Mais, même si elle n’est pas nouvelle, l’application de cette approche à la gestion des espaces naturels n’est pas très courante et reste encore expérimentale. Le nouveau guide méthodologique national d’élaboration des plans de gestion des espaces naturels considère pourtant les « tendances évolutives (e.g. comblement, dynamique de végétation, habitat précurseur de tel ou tel habitat…) » comme un des « éléments essentiels relatifs à l’habitat naturel en termes de gestion ».

Objectifs

Le Département d’Ille-et-Vilaine, souhaitant mieux prendre en compte les potentialités de végétation dans la gestion de ses Espaces naturels sensibles, a sollicité le Conservatoire en 2018 pour réaliser une étude expérimentale sur les dynamiques des végétations du marais de Gannedel (en rouge sur la carte). Objectifs :

  • inventorier les séries de végétation,
  • replacer ces séries de végétation dans le paysage,
  • mettre en évidence les intérêts patrimoniaux (habitats d’intérêt communautaire, espèces à forte valeur patrimoniale…) au sein de chaque série,
  • fournir des éléments pour la gestion du site dans son ensemble.
     
Mais, c'est quoi une série de végétation ?
C'est un ensemble de végétations qui se trouve dans un compartiment écologique homogène (même climat, même substrat géologique, même type de sol...) et qui s’inscrit dans une même succession temporelle.
Les végétations constitutives d’une série présentent ainsi les mêmes potentialités. Le plus souvent, la succession temporelle aboutit à un stade forestier mais elle peut également être bloquée, en raison de contraintes écologiques permanentes, à un stade moins structuré de type fourré arbustif ou lande, voire n’être constituée que d’un seul stade herbacé. Ce stade final correspond à la "tête de série" qui donne son nom à la série de végétation.

Résultats

Huit séries de végétation ont été distinguées, décrites et caractérisées sur le marais de Gannedel.

Les résultats de l’étude ont permis de comprendre le fonctionnement et l’organisation des végétations mais aussi des habitats naturels et des habitats d’espèces à forte valeur patrimoniale au sein du paysage végétal. Directement intégrables dans le plan de gestion du site, ils ont orientés les actions de gestion, de restauration et d’aménagement avec une vision prospective.

A lire • Le rapport présentant les résultats de l'organisation temporelle et spatiale des végétations du marais de Gannedel est disponible en téléchargement (5,7 Mo).
Une synthèse de cette étude fait l'objet d'un article dans le dernier numéro d'E.R.I.C.A. exceptionnellement disponible en téléchargement (5,4 Mo) jusque fin août 2020.

Perspectives

En 2020, ce sera au tour de l’Espace naturel sensible de la vallée du Canut (sud-ouest de Rennes) de passer sous la loupe du Conservatoire afin que celui-ci dévoile toutes ses potentialités de végétation. En parallèle, le Conservatoire s’implique également dans le programme national CarHAB pour établir une carte prédictive des enveloppes de séries de végétation (« biotopes ») du Finistère au 1:25 000.

Partenaire

Contact

Elise Laurent
Chargée d'études flore et habitats
Antenne Bretagne
Conservatoire botanique national de Brest
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En savoir plus

A la recherche de l'Ophrys abeille en Normandie
© Agnès Lieurade (CBN de Brest)

Vous êtes botaniste et correspondant du Conservatoire ? Vous aimez le terrain, vous avez du temps libre dans un rayon de 1km autour...

COM_CONTENT_READ_MORE_TITLE
Session interne
Les botanistes du Conservatoire en formation dans le sud Finistère © CBNB Dominique Dhervé
L'équipe du Conservatoire
En mars, les sites de Brest, Nantes et Villers-Bocage se sont retrouvés pour un séminaire interne © CBNB Loïc Ruellan