Un été au Jardin du Conservatoire botanique
Evadez-vous dans les serres tropicales, ressourcez-vous dans le jardin, découvrez un projet artistique original
Enquête participative
A la recherche de l'Ophrys abeille en Normandie
Sorties botaniques
Le programme 2020 des sorties botaniques pour le réseau des botanistes correspondants est perturbé

actualités

Expo itinérante "Regards sur les plantes sauvages ...
28 Juil 2020

Cette exposition itinérante, créée par le Conservatoire botanique national de Brest et le Département du Calvados, met en avant quelques plantes emblématiques du territoire, souvent rares, en dévoilant leur richesse et leur fragilité. Présentation Dans le  [ ... ]

Floraison du tonnerre cet été pour le Panicaut viv...
27 Juil 2020

C'est une excellente nouvelle qui fait d'autant plus plaisir en cette période si particulière : plus de 5 000 Panicauts vivipare en fleur viennent d'être comptés sur la Réserve des Quatre chemins à Belz, dans le Morbihan. Résultats L'année 2020 semble êtr [ ... ]

Le programme "Sauvetages et retours de plantes menacées à Maurice" ouvre la voie en 2016 au programme ASTIRIA pour la préservation du patrimoine végétal mauricien. L'objectif de ce nouveau programme est de proposer une expertise et des outils méthodologiques partagées afin de coordonner la mise en oeuvre d'actions de conservation plus efficaces en nature et en culture.

Contexte

Selon l'Union internationale pour la conservation de la nature, Maurice est le 3ème pays au monde comptant le plus grand nombre d'espèces disparues. Il présente aussi un taux d'endémisme parmi les plus elevés au monde. Deux records qui représentent des enjeux majeurs pour la préservation de la biodiversité mondiale.

Des colis de plantes sont régulièrement expédiés par le Conservatoire botanique au National Parks and Conservation Service de Maurice, au Forestry Service et au Mauritius Wildlife Foundation afin de rapatrier et de réintroduire en nature les espèces végétales disparues et menacées cultivées à Brest. Ces efforts fournis sont indispensables au sauvetage des espèces les plus vulnérables de la région mais demeurent ponctuels. Du processus d'acquisition de la connaissance jusqu'à la mise en oeuvre d'actions opérationnelles, les outils à dispositions des acteurs mauriciens souffrent de lacunes importantes. Ce nouveau programme ASTIRIA propose une vision globale et intégrée de la conservation.

Le saviez-vous ? Astiria est un genre endémique de Maurice, éteint depuis le 19e siècle. C'est un symbole de l'évolution biologique locale et des richesses de l'archipel mais aussi l'illustration d'un déclin et de la nécessité d'intégrer davantage les enjeux de conservation

 

Objectifs

  • Améliorer la connaissance des plantes sauvages endémiques de Maurice et de Rodrigues: état des lieux des données floristiques et des données sur les habitats, constitution d'une base de données pour structurer les connaissances dispersées des acteurs du réseau de la conservation...
  • Piloter les réintroductions et les renforcements d’espèces menacées provenant des collections du Conservatoire botanique à Brest
  • Contribuer à l’élaboration et la réalisation des plans de conservation en nature et en culture des espèces végétales et des habitats naturels les plus menacés
  • Renforcer des banques de semences pour la conservation à long terme des espèces endémiques de la région des Mascareignes
  • Communiquer et partager les expériences sur le modèle français unique des Conservatoires botaniques nationaux

Actualités

Partenaires

En savoir plus

"Conservation du patrimoine mauricien" sur le site de la Klorane Botanical Foundation

"Projet ASTIRIA" sur le site de la Fondation Tany Meva

Sauvetage et retour de plantes menacées à Maurice

A la recherche de l'Ophrys abeille en Normandie
© Agnès Lieurade (CBN de Brest)

Vous êtes botaniste et correspondant du Conservatoire ? Vous aimez le terrain, vous avez du temps libre dans un rayon de 1km autour...

Lire la suite...
Session interne
Les botanistes du Conservatoire en formation dans le sud Finistère © CBNB Dominique Dhervé
L'équipe du Conservatoire
En mars, les sites de Brest, Nantes et Villers-Bocage se sont retrouvés pour un séminaire interne © CBNB Loïc Ruellan