Le Conservatoire botanique national de Brest met à disposition en janvier 2019 une carte numérique au 1/25000 sur la végétation du Finistère. Elus, professionnels de l'environnement, habitants curieux ou aguerris, vous pouvez désormais connaître à travers ce nouvel outil en accès libre la répartition des landes, forêts, pairies, roselières et autres grands types de végétation de votre département.


 

Comment visualiser et utiliser la carte ?


Pour accéder à la carte globale sur le département du Finistère, c'est par ici :

Il est également possible de visualiser 3 cartes partielles :

       


En cliquant sur l'un des boutons, vous accédez aux fiches de métadonnées de chaque carte avec le visualiseur et la notice détaillant la méthode, les résultats, les fiches descriptives de chaque grand type de végétation. Vous y trouverez aussi des précisions sur le contenu de la couche géographique, les sources, les modalités d'utilisation et de citation de la carte.

La légende de chaque carte est accessible à partir de la fonctionnalité "Couches" dans les pictos à droite. Se trouve alors un picto en forme d'écrou "Informations sur la couche".

Précaution - Les cartes sont seulement visualisables. Le téléchargement sera opérationnel courant 2019.  En attendant, si vous êtes un professionnel de l'environnement et de la géomatique, vous pouvez prendre contact avec l'équipe télédétection du Conservatoire botanique pour obtenir les couches et les intégrer à vos logiciels SIG : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
 

Quelle analyse peut-on faire du territoire grace à ce nouvel outil ?

L’analyse de cette carte met en évidence la dominance de certains grands types de végétation sur différentes parties du territoire :

  • le nord du département est dominé par la présence forte de cultures et d'un bocage peu dense de type haies et talus buissonnants ;
  • la commune de Plougastel-Daoulas se distingue par la présence d'un important couvert arboré et de multiples prairies et pelouses ;
  • à l'est, les monts d'Arrée sont facilement identifiables grâce aux landes sèches et mésophiles ainsi que des tourbières et végétations associées ;
  • la végétation de la pointe du Raz met en évidence le décrochement sud-armoricain, entité importante de la géologie du Massif armoricain qui se traduit par un linéaire de prairies et pelouses humides et de forêts sèches et mésophiles ;
  • le sud du département est partagé entre cultures agricoles, haies et talus qui donne l'impression d'un maillage bocager plus important, les nombreux vergers sont bien mis en évidence ;
  • l'ensemble du département bénéficie d'un important réseau hydrographique ce qui induit la présence de nombreuses zones humides ;
  • le département est majoritairement occupé par des milieux artificialisés (plantations, vergers, cultures, parcs et jardins, bâti, routes...).

Chiffres clés

  • 680 656 hectares cartographiés,
  • 58% de milieux artificialisés (plantations d’arbres, coupes forestières, vergers, cultures, parcs et jardins, bâti, routes, autres milieux non végétalisés) contre 42% de milieux naturels,
  • 12% de forêts,
  • 9% de milieux naturels végétalisés humides,
  • 7% de haies et talus,
  • 2% de landes.

En savoir +

Contact

Equipe télédétection
Programme "Cartographie des grands types de végétation de Bretagne"
Conservatoire botanique national de Brest
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 

Logos partenaires CGTV bzh

En savoir plus