void.gif

Le Rapport d'activité 2020 du Conservatoire botanique national de Brest met en avant, dans ses 39 pages et annexes, une vue globale sur l’établissement, ses partenaires, les programmes engagés dans l’Ouest de la France et à l’international pour l’étude et la préservation de la flore sauvage et des milieux naturels.

Au sommaire

Administration générale

  • Nouvelle gouvernance et nouveau cap pour le CBN de Brest
  • Le projet de Conservatoire botanique de Normandie est formellement lancé
  • Nouveaux locaux scientifiques et techniques à Brest
  • Moyens humains : stabilité et remplacements
  • L’Etat et les collectivités adhérentes au chevet de l’établissement

Actions nationales

  • Rénovation du cadre national d’actions des CBN
  • Programme national CarHAB
  • Missions pour le compte de l’OFB

Ressources communes

  • Informatique : gestion des bases de données et développement d'applications métiers, création d’un outil de gestion, sécurisation du système informatique, architecture réseau des nouveaux locaux
  • Conservation ex situ : mise en service de l'application de gestion des collections Ex situ, programmes de conservation d'espèces menacées, banque de graines
  • Documentation : coordination de trois nouvelles missions : les herbiers, la photothèque et les archives scientifiques, mise en ligne des publications du Conservatoire, réseau documentaire de l’OFB, herbiers, dons d'ouvrages, réflexion sur les orientations à venir du service
  • Communication : stratégie sur les réseaux sociaux et dynamisme de la communication sur le web, inauguration des En'Quêtes de plantes, éditions et projet de plan de communication sur l’Observatoire de la flore et des lichens de l’Ouest de la France, publication et promotion de la cartographie des grands types de végétation de Bretagne...

Actions interrégionales

  • Observatoire de la végétation et des habitats : programmes partenariaux d’inventaire, participation aux travaux nationaux sur les habitats (CarHAB), VegOuest, gestion des données descriptives de syntaxons, catalogues, évolution de l'interprétation des habitats d'intérêt communautaire
  • Observatoire de la flore : inventaire, animation du réseau des correspondants bénévoles, suivi stationnel de plantes rares et menacées, programme CoLiBry, référentiel R.N.F.O., descripteurs, programme CoLiBry, liste des espèces sensibles du SINP
  • Mise à disposition des données scientifiques : nouveau service de l’Information géographique, optimisation des procédures et outils de diffusion de données, adaptation du système d’information du CBN au SINP en tant que pôle thématique flore et végétation, plateformes de données naturalistes, mise à disposition de données et de métadonnées

Bretagne

  • Etude et de conservation de la flore : Plan national d’actions en faveur de Selinum broteri, nouveau plan national d'actions pour l'Eryngium viviparum, plan d’actions pour la flore à forte valeur patrimoniale de Belle-île-en-mer, espèces exotiques envahissantes, focus sur Carpobrotus edulis/acinaciformis
  • Etude et de conservation des habitats : finalisation de la carte des grands types de végétation de Bretagne, document unique de gestion pour les îles d’Houat et d’Hoëdic, déploiement du programme national CarHAB sur le Finistère, étude de l’organisation spatio-temporelle des végétations dans les Espaces naturels sensibles d’Ille-et-Vilaine...
  • Appui aux politiques de connaissance et de conservation de la biodiversité : Atlas de la biodiversité intercommunale de Brest métropole, une nouvelle liste d’espèces déterminantes de ZNIEFF pour la flore vasculaire, suivi des effets de la réouverture à la mer sur la végétation de sites côtiers

Normandie

  • Etude et de conservation de la flore : atlas de la Manche & dynamique d’inventaire, listes de plantes messicoles de Normandie
  • Etude et de conservation des habitats : les végétations forestières de Normandie, préfiguration du Plan régional d’action sur les tourbières, typologie des falaises des Vaches noires (Calvados)
  • Appui aux politiques de connaissance et de conservation de la biodiversité : carte des grands types de végétation du Parc naturel régional (PNR), appui aux services de l’état (DREAL, DTM), partenariat avec la Direction Interdépartementale des Routes du Nord-Ouest (DIRNO), partenariat avec le Syndicat mixte des espaces littoraux de la Manche (SYMEL)…

Pays de la Loire

  • Etude et de conservation de la flore : un plan régional de conservation pour le Millet de printemps scabre, travail sur l’élaboration d’une liste d’espèces déterminantes de ZNIEFF de la flore non vasculaire, animation de la mise en oeuvre de plans régionaux de conservation
  • Etude et de conservation des habitats : inventaire et typologie des végétations aquatiques des plans d’eau de l’ENS de la Boucle du Loir (Maine-et-Loire), mise à jour de ZNIEFF et nouvelles propositions, suivi des espèces les plus menacées, appui à l’élaboration de typologies et de cartographies dans les sites Natura 2000, atlas de la biodiversité métropolitaine de Nantes Métropole.
  • Appui aux politiques de connaissance et de conservation de la biodiversité : préservation des Espaces naturels sensibles de Loire-Atlantique

International

  • Programmes de coopération : programme Aiming for ZERO Extinction sur l’archipel mauricien, conservation de la flore malgache, île de la Réunion, coopération avec le CBN de Mascarin, coopération avec l’Ouganda...
  • Plans d'action en faveur d'espèces menacées : sauvetage de Hyophorbe amaricaulis, flore de l’Archipel Robinson Crusoe, exploration des potentialités de régénération d’espèces disparues à partir de graines...

Jardin du Conservatoire botanique national de Brest

  • Education et sensibilisation du public : visites des serres tropicales et ateliers pédagogiques, expositions, évènements et manifestations culturelles en contexte sanitaire
  • Gestion et aménagement : nouvel aménagement dans la serre des montagnes tropicales humides, nouvelles plantations dans le jardin conservatoire

Valorisation scientifique et formation

  • Publications et colloques scientifiques : la revue E.R.I.C.A., un guide sur la flore de la Bretagne historique, une publication sur la flore vasculaire de Normandie, la première Flore de l’Archipel Robinson Crusoe. 
  • Conférences
  • Formation d'acteurs : étudiants, botanistes et phytosociologues, enseignants, agents des collectivités et gestionnaires d'espaces

 

 

Articles associés

 

Le numéro 35 de la revue E.R.I.C.A. est sorti de presse cet été 2021.

A lire : Andromeda polifolia et Vaccinium oxycoccos dans les marais du Cotentin, les Characées du Perche ornais, les prairies de Bretagne intérieure, les tulipes dans les vignobles du pays nantais et de l'Anjou... sans oublier les incontournables tels que les comptes-rendus de sorties botaniques et phytosociologiques ou encore la liste des découvertes en 2020. Régalez-vous !

 

Attention ! Le numéro papier a été remis par courrier aux 600 abonnés, membres actifs du réseau des correspondants bénévoles et partenaires en septembre. Si certains ont reçu le numéro 34 au lieu du numéro 35 par erreur, signalez-vous à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Le numéro 35 en chiffres

  • 112 pages
  • 2 brèves et 11 articles
  • 34 auteurs
  • 16 relecteurs

Au sommaire

En bref

  • Vers un nouvel atlas des Orchidées de Loire-Atlantique
  • Hommage à Alfred Hérault

Vie du réseau des observateurs

  • Sortie botanique de l’école des plantes à Héauville (Manche)
  • Compte rendu de la sortie botanique du 17 octobre 2020 à Languédias et Trébédan (Côtes-d’Armor)
  • Compte rendu de la sortie botanique du 29 août 2020 à Malicorne-sur-Sarthe

Connaissance de la flore et de la végétation

  • Sur la découverte d’Andromeda polifolia et de Vaccinium oxycoccos
    dans les marais du Cotentin (Manche)
  • Contribution à la connaissance des communautés de Characées
    dans le Perche ornais
  • Sortie phytosociologique sur quelques grèves, boires et francs-bords
    de la Basse-Loire (Maine-et-Loire).
  • Quarante ans après : apports à la connaissance phytosociologique
    des prairies de Bretagne intérieure

Actions de gestion et de conservation

  • Expérimentation de translocation de bulbes de Tulipa sylvestris L. subsp. sylvestris
    dans les vignobles du Pays nantais et de l’Anjou

Bilan des découvertes

  • Découvertes 2020 concernant la flore vasculaire du Massif armoricain
  • Découvertes 2020 concernant les bryophytes du Massif armoricain
  • Découvertes 2020 concernant les lichens et les champignons lichénicoles du Massif armoricain

En savoir +

En savoir plus

 

 

Retrouvez-nous dans le dernier numéro du Courrier de la nature ! Delphine Cabanis présente, dans un dossier de 7 pages, les opérations de reforestation menées avec les habitants et les partenaires en Montagne des Français à Madagascar.

Contexte

Le Conservatoire botanique développe depuis plus de 15 ans des programmes de restauration forestière au Nord de Madagascar grâce à de multiples partenaires, tant publics que privés ou associatifs, comme l’Arche aux plantes.

Les opérations de reforestation sont menées en partenariat avec des acteurs locaux, avec un leitmotiv : impliquer les habitants pour favoriser le succès sur le long terme.

L’un de ces programmes se déroule au sein de la Nouvelle aire protégée Ambohitr'Antsingy Montagne des Français, dans la région Diana. Il a été mis en place depuis 2012 à la demande du Service d'appui à la gestion de l'environnement (SAGE), l’ONG malgache gestionnaire de l’aire protégée, et avec l'appui de la coopération décentralisée du Conseil départemental du Finistère, de Brest métropole, ainsi que de la Région Bretagne.

 

Courrier de la nature n°326

Au sommaire de ce numéro de janvier-février 2021, le Courrier de la nature vous entraîne donc dans les forêts de Madagascar mais aussi dans les Petites Antilles, à la découverte des iguanes endémiques menacés par l’hybridation avec d’autres espèces venues du continent.

La question climatique occulte-t-elle les autres sujets environnementaux, et notamment ceux liés à la protection de la biodiversité ? C’est le propos développé par Guillaume Sainteny, spécialiste du développement durable, qui répond aux questions du Courrier de la Nature.

Sans oublier les actualités de la nature en France et dans le monde, les actions menées par la SNPN dans les réserves de Camargue et de Grand-Lieu, des analyses d’ouvrages ainsi que les pages artistiques.

 

Edito

En route vers le « monde d’après » ?

L’année 2021 sera-t-elle l’année 1 du « monde d’après » ? Au vu des logiques qui se sont déployées depuis la fin du printemps 2020, nous sommes en droit d’en douter. Dérogation injustifiée et infondée à l’interdiction de l’utilisation des néonicotinoïdes au profit du lobby agro-industriel de la betterave sucrière (cf. n° 325, p. 7) ; privilèges accordés à certains chasseurs pour continuer à pratiquer leur loisir mortifère pendant le confinement (cf. p. 4) ; mort de trois ours dans les Pyrénées, tués de la main de l’homme, sans que le gouvernement ne réagisse et n’envisage des réintroductions de remplacement (cf. p. 6) ; non mise en place d’une éco-conditionnalité aux aides massives du plan de relance ; accélération du déploiement d’énergies « vertes » sans aucun respect pour leurs impacts sur la biodiversité ni sur leur coût environnemental réel ; volonté d’alléger les procédures et exigences en matière d’évaluation environnementale des projets d’aménagement ; abandon de la promesse de sortir du glyphosate ; diminution des moyens humains des parcs nationaux existants ; etc.

En même temps, jamais nos concitoyens n’ont été aussi sensibilisés aux enjeux environnementaux, jamais le besoin de nature ne s’est autant exprimé, jamais la pression sur nos gouvernants n’a été aussi prégnante. Un certain nombre de signaux sont positifs : augmentation de la dotation de fonctionnement des réserves nationales ; définition d’une stratégie des aires protégées avec quelques ambitions ; proposition de loi visant à renforcer la lutte contre la maltraitance animale ; création d’un 11e parc national.

Dans ce contexte si paradoxal, face aux inquiétudes et incertitudes, le Courrier de la nature nous invite à l’ataraxie, à une sagesse impassible produite par une analyse exacte des événements, afin de garder raison entre pessimisme désespérant et optimisme euphorisant. Notre conviction est qu’une autre trajectoire du monde est possible. Elle n’est pas facile à construire. Notre système mondial ne peut muter instantanément malgré les urgences. Chacun d’entre nous a cependant le devoir de s’y employer.

Depuis 1961 et donc 60 ans, tous les deux mois et désormais également avec une version numérique, le Courrier de la Nature fournit un éclairage réfléchi et critique sur le « monde d’avant » et esquisse ce que pourrait être un futur désirable qui garantirait aux humains et aux autres qu’humains les conditions permettant de se nourrir, de se déplacer, de se reproduire – en un mot d’exister – de façon satisfaisante.

Rémi Luglia, président de la Société nationale de la protection de la nature

 

 

Contact

Delphine Cabanis
Technicienne de conservation
Actions internationales
Conservatoire botanique national de Brest
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Articles associés

Le Conservatoire botanique et les éditions Gisserot publient en 2021 le premier guide nature sur la flore sauvage de Bretagne historique. Grâce à son format poche, vous pouvez l’utiliser pendant vos balades et partir à la rencontre de l’une des 132 espèces présentées.

Introduction

A travers ses 5 départements, la Bretagne historique est le territoire de vie de 2019 plantes à fleurs et fougères.

Dans ce guide, le Conservatoire botanique a décrit et illustré 132 d’entre elles. Des fiches simples et accessibles offrent :

  • une description de la plante et les critères permettant son identification,
  • les milieux de vie dans lesquels elle se développe en Bretagne,
  • des informations sur sa répartition dans le monde, en France et en Bretagne,
  • des renseignements sur son nom, ses usages ou des espèces proches.

Ce petit guide vous permet ainsi de découvrir et de mieux comprendre les plantes de notre région et la diversité de leurs milieux de vie.

Sommaire

Les plantes de ce guide correspondent majoritairement à des plantes communes que chaque promeneur est susceptible de rencontrer lors de ses balades en nature, c’est pourquoi elles sont classées en fonction de leur milieu de vie :

  • milieux littoraux
  • milieux aquatiques et marais
  • pelouses et prairies
  • landes et tourbières
  • forêts et lisières
  • à proximité des habitations

Caractéristiques du guide

  • Format : 12,5 cm x 19 cm
  • Reliure : dos carré collé
  • Pages : 128
  • ISBN : 978-2755-808490
  • Paru en janvier 2021 aux éditions Gisserot
  • Prix : 5 €

Comment se procurer le guide ?

Auteurs

  • Conservatoire botanique national de Brest : Marion Hardegen (coordination), Agnès Lieurade, Gaëtan Masson, Christophe Bougault.

Partenaires financiers

  • Région Bretagne
  • Yves Rocher

Contacts

Conservatoire botanique national de Brest
Marion Hardegen
Déléguée régionale de l’antenne Bretagne
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Editions Gisserot
Commandes et contacts commerciaux
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Articles associés

 

Entre 2019 et 2020, le Conservatoire a évalué la responsabilité de la Bretagne et des sites Natura 2000 pour la conservation des habitats d’intérêt communautaire. Ce travail, répondant à un besoin exprimé par la DREAL et les chargés de mission Natura 2000, devrait aider à évaluer et prioriser les actions de gestion tant au niveau local qu'au niveau régional. Il repose sur des connaissances acquises ces vingt dernières années par le Conservatoire et permet de replacer la responsabilité de la région dans un cadre national et européen.

 

Contexte

Le Conservatoire botanique est partenaire du réseau Natura 2000 breton depuis le début des années 2000 :

  • il accompagne les acteurs du réseau (encadrement technique et méthodologique des cartographies d'habitats, réalisation de synthèses régionales, aide à la mise en place de suivis et de la gestion...),
  • il collecte et mutualise les connaissances sur les végétations et les habitats des sites (cartographies, relevés de végétation…).

Pour répondre aux besoins d'évaluer et de prioriser les enjeux de conservation des habitats d'intérêt communautaire, le Conservatoire botanique s'est engagé dans un travail d’analyse et de synthèse. Les résultats s'adressent en premier lieu à la DREAL et aux chargés de mission Natura 2000 qui rédigent ou révisent les documents d'objectifs (DocOb) relatifs à chaque site. Ils serviront de base à des analyses plus fines faisant appel à des connaissances locales, notamment pour mieux évaluer la valeur patrimoniale de chaque habitat au sein de chaque site Natura 2000.

Un dispositif mutualisé et régional de cartographie des habitats • Cette synthèse est rendue possible grâce à un dispositif d'harmonisation des travaux de cartographie des habitats dans les sites Natura 2000 mise en place dès le début des années 2000 par le Conservatoire botanique avec le soutien de la DREAL Bretagne. Aujourd'hui, étendu aux Espaces naturels sensibles d'Ille-et-Vilaine et du Finistère ainsi qu'aux Réserves naturelles, il se fonde sur une méthode, des outils et des référentiels communs. Ainsi le Conservatoire botanique forme les personnes chargées de la collecte des données. Les données suivent ensuite un processus de validation avant d'être agrégées dans la BIG Habitats, une base de données mutualisée.

> Retrouvez la localisation des cartographies réalisées pour les sites Natura 2000 dans notre catalogue de données.

 

Résultats

La responsabilité de la Bretagne et des sites Natura 2000 est forte pour la conservation de nombreux habitats :

  • 46 habitats d’intérêt communautaire sont présents en Bretagne,
  • pour 15 d'entre eux, la Bretagne possède une responsabilité très élevée à majeure : il s’agit notamment de nombreux habitats côtiers,
  • 2 habitats ne sont présents en France qu'en Bretagne, où ils sont rares et localisés : les habitats "Tourbières de couverture (*tourbières actives seulement)" (UE 7130) et "Vieilles chênaies des îles Britanniques à Ilex et Blechnum" (UE 91A0),
  • plusieurs sites Natura 2000 ont un rôle important pour la conservation de certains habitats d’intérêt communautaire à l’échelle régionale, nationale ou européenne. Il s’agit le plus souvent de sites de taille importante hébergeant des grandes surfaces de ces habitats comme :
    • le site Natura 2000 "Belle-île-en-Mer" qui a une responsabilité jugée majeure pour la conservation de l’habitat "Landes sèches atlantiques littorales à Erica vagans" (UE 4040) et très élevée pour l’habitat "Falaises avec végétation des côtes atlantiques et baltiques" (UE 1230),
    • le site "Baie du Mont Saint-Michel" qui a une responsabilité jugée majeure pour la conservation de l’habitat "Prés-salés atlantiques (Glauco-Puccinellietalia maritimae)" (UE 1330).
       

 

Perspectives

Ce travail est basé sur les données les plus récentes disponibles mais reste tributaire de l’état actuel des connaissances qui est parfois encore lacunaire pour certains habitats. Les résultats dépendent également de la qualité des cartographies existantes qui peut parfois être inégale d’un site à l’autre. Cette évaluation est ainsi amenée à évoluer dans les années à venir au fur et à mesure de l’avancée des connaissances sur les habitats d’intérêt communautaire et leur répartition en Bretagne.

 

Partenaire

 

Contact

Vincent Colasse
Conservatoire botanique national de Brest
Antenne Bretagne
Chargé d'études flore et habitats
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En savoir plus

Rapport - Responsabilité biologique pour la conservation des habitats d’intérêt communautaire terrestres et d’eau douce en Bretagne (2020)

Rapport - Bilan des connaissances sur les habitats d’intérêt communautaire terrestres et d’eau douce en Bretagne (2015)

Directive Habitats-Faune-Flore (1992)